Jusqu’il y a peu, les établissements horeca contraints à la fermeture qui organisaient un service de « take away » étaient également tenus de compléter une déclaration de télétravail sur le portail de l’ONSS.

L’ONSS a toutefois changé de point de vue récemment.

Les établissements horeca qui organisent en alternative un service de « take away » ne doivent pas compléter la déclaration de télétravail tant qu’ils sont contraints à la fermeture.

En outre, selon les instructions de l’ONSS, c’est la situation au premier jour de travail du mois (donc le 1e mai) qui prévoit si le secteur est obligatoirement fermé ou non.

Puisque ce sera toujours bien le cas pour l’horeca le 1e mai (réouverture prévue seulement le 8 mai), ce secteur, même en ce qui concerne les établissements qui organisent un service de take-away, est exempté de cette obligation pour le mois de mai 2021.

Cette exemption est limitée aux établissements de restauration (restaurants, cafés, etc.). Les hôtels sont également inclus dans le secteur de l’horeca, mais leur fermeture n’est pas exigée par le gouvernement. Les hôtels doivent donc faire une déclaration, même si certains d’entre eux sont fermés volontairement.

Attention, pour le mois de juin, il conviendra toutefois de procéder à cette déclaration puisque le secteur ne se trouvera en principe plus obligatoirement fermé au premier jour du mois de juin.

 

Source : https://www.socialsecurity.be/site_fr/employer/applics/coronavirus/general/faq.htm

 

Si vous avez des questions ou si vous souhaitez plus d’informations à propos de cet article, contactez notre service juridique.