• Nederlands
    • Français
  • Nouveau palier de 18 semaines pour la partie II de certains préavis débutant en 2019

     
    En 2014, la loi sur le statut unique a introduit de nouveaux délais de préavis afin d’éliminer la différence entre les ouvriers et les employés. Pour les travailleurs dont le contrat de travail a débuté avant le 1er janvier 2014, le délai de préavis est en principe calculé selon le système de cliquet, c’est-à-dire en 2 parties qui doivent être additionnées.

     
    Dans la première partie, le délai de préavis doit être calculé comme si le travailleur était sorti de service le 31/12/2013, conformément aux délais de préavis en vigueur à ce moment-là.

     
    Dans la deuxième partie, le délai de préavis à partir du 01/01/2014 est calculé. Cela se fait sur la base d’un tableau spécifique qui s’applique également aux contrats de travail conclus à partir du 01/01/2014. L’ancienneté du travailleur est donc fictivement fixée à zéro en date du 01/01/2014.

     
    Si un travailleur qui tombe sous ce système de cliquet est licencié en 2018, la partie II de ce délai de préavis comprend 15 semaines (ancienneté de 4 à 5 ans). A partir de 2019, dans ce même cas, la partie II du délai de préavis passera à 18 semaines (ancienneté de 5 à 6 ans). Le délai de préavis sera donc immédiatement augmenté de trois semaines.

     
    Source: Loi du 26 décembre 2013 sur l’instauration d’un statut unique entre les ouvriers et les employés et sur le jour de carence et les mesures d’accompagnement, M.B. 31 décembre 2013.

     

     

     

     
    Si vous avez des questions ou si vous souhaitez plus d’informations à propos de cet article, contactez notre service juridique.

    Print Friendly, PDF & Email