• Nederlands
    • Français
  • Accord budgétaire du gouvernement

    Le 26 juillet dernier, le gouvernement fédéral a présenté l’accord budgétaire et une série de mesures socio-économiques et fiscales. En voici les principaux points importants pour les employeurs.

    Extension des flexi-jobs
    Le système des flexi-jobs, momentanément réservé au secteur de l’horeca, sera étendu au commerce de détail indépendant, au commerce de détail alimentaire, aux grandes entreprises de vente au détail et aux grands magasins. Les pensionnés pourront également être occupés sous ce régime.

    Mesures pour l’e-commerce
    Le régime du travail de nuit et du dimanche dans l’e-commerce sera assoupli. L’accord de tous les syndicats ne sera plus indispensable ; il suffira de conclure une CCT d’entreprise avec au moins un représentant de travailleurs.
    Modification du délai de préavis pendant les 6 premiers mois du contrat de travail
    Tant pour les travailleurs à contrat de travail à durée indéterminée que pour les travailleurs à contrat de travail à durée déterminée, un délai de préavis progressif serait introduit pour les six premiers mois du contrat de travail :
    Ancienneté < 1 mois < 2 mois < 3 mois < 4 mois < 5 mois < 6 mois Actuellement 2 semaines 2 semaines 2 semaines 4 semaines 4 semaines 4 semaines Dans le future 1 semaine 1 semaine 1 semaine 3 semaines 4 semaines 5 semaines Secteur de la construction
    Le Gouvernement veut lutter contre le dumping social sur les chantiers de construction par l’introduction de deux mesures :
    1. en diminuant le coût du travail par phases;
    2. en trouvant une solution suite à la suppression du régime dérogatoire de préavis dans le secteur de la construction.


    Jusqu’à 500 EUR par mois de revenus supplémentaires sans cotisation ONSS ni impôt

    Les personnes qui ont déjà une activité principale au moins en 4/5e et les pensionnés pourront être exonérés fiscalement et socialement à hauteur de 500 € par mois ou 6000 € par an pour des revenus issus d’un travail récréatif, de fonctions spécifiques dans le secteur socio-culturel et de services de particulier à particulier.

    Participation des travailleurs aux bénéfices
    Les employeurs pourront octroyer à tous les travailleurs de l’entreprise une prime de bénéfice fiscalement avantageuse qui est exclu du calcul de la norme salariale. La prime octroyée ne pourra être supérieure à 30% de la masse salariale.
    Si chaque travailleur de l’entreprise reçoit le même montant ou pourcentage salarial, l’accord des représentants syndicaux de l’entreprise ne serait pas obligatoire.

    Diminution du coût de l’engagement de jeunes travailleurs
    L’engagement de jeunes entre 18 ans et 21 ans deviendrait moins cher. Le coût salarial de l’employeur diminuerait, sans que le salaire net du travailleur ne se modifie.

    Travailleurs âgés: faciliter le travail plus longtemps
    Le gouvernement vise à réduire l’écart entre l’âge de pension effectif et l’âge de pension légal.
    Les travailleurs d’au moins 60 ans qui passent d’une occupation à temps plein à un 4/5e et les travailleurs de 58 ans occupés à temps plein en cas de passage d’un travail de nuit et en équipe à un travail plus léger adapté reçoivent une indemnité supplémentaire. Cette indemnité est exonérée de cotisations sociales et du précompte professionnel.

    Travail étudiant pour les jeunes de 16 à 18 ans
    A partir de l’année 2018, différents secteurs pourront bénéficier de l’exception à l’interdiction du travail du dimanche pour les jeunes travailleurs âgés de moins de 18 ans. Les étudiants de plus de 16 ans et de moins de 18 ans pourront dorénavant être occupés le dimanche.

    Travail intérimaire
    Le travail intérimaire sera autorisé dans tous les secteurs privés.

    Bien-être au travail
    Le Gouvernement souhaite garantir la santé des travailleurs et entend les protéger contre les risques psychosociaux au sein des entreprises. Les entreprises de plus de 100 travailleurs devront désigner un coach responsable de la problématique du burn-out.

    Mystery calls
    Pour lutter contre la discrimination sur le marché du travail, le Gouvernement autorisera l’inspection des lois sociales à procéder à des contrôles anonymes auprès des entreprises en cas d’indication objective de discrimination. Ces “mystery calls” doivent révéler les actes de discrimination et non les provoquer, les faire naître ou les renforcer auprès de l’auteur présumé. La recherche d’informations et de preuves par l’administration devra se faire selon des procédés corrects et loyaux.

    Outplacement
    En cas de licenciement avec indemnité de préavis d’au moins 30 semaines, le coût de l’outplacement est calculé sur la base de l’indemnité de préavis à raison de 4 semaines.
    À l’avenir, les travailleurs, dont l’état de santé ne permet pas, de façon irréversible, de participer à l’outplacement, ont droit à une indemnité de préavis intégrale, en ce compris les 4 semaines.

    Pension partielle
    Le Gouvernement veut prévoir l’option de la pension partielle. Le travailleur pourra prendre une partie de sa pension tout en continuant à travailler et à se constituer des droits de pension supplémentaires.
    De cette façon, le gouvernement offre une possibilité supplémentaire d’assurer au travailleur une transition entre l’emploi à temps plein et la sortie définitive du marché du travail.

    Les mesures devraient bientôt être converties en droit.

    Source: Accord d’été gouvernement fédéral du 26 juillet 2017.

    Print Friendly, PDF & Email